Clovis Trouille

, par Guillaume Wauquier - Déclic3000

Si Clovis Trouille m’était conté...
Ou le blasphème comme un des Beaux Arts

Pour mémoire Clovis Trouille est né dans la Somme le 24 octobre 1889. Il aurait 124 ans tout rond, s’il n’était mort en 1975 à Paris.

Il reçut tellement de 1er prix aux Beaux Arts d’Amiens au début du xxème siècle, que le ministre vint lui remettre le 1er prix des prix.
Il se définit comme un
« surréaliste anarchiste ».
Il est antimilitariste en connaissance de cause, 25 ans en 1914 et 50 en 1939. Anticolonialiste, il est l’un des quatre, à qui le groupe surréaliste, confie l’organisation de la seule contre-manifestation, à l’exposition coloniale de 1931.
« Je fais une peinture blasphématoire »
Son œuvre est intimement liée à ses idées. Curés et religieuses, militaires, capitalistes locaux et coloniaux, sont passés au crible de sa critique picturale. Il ajoute à cela un goût pour les jeux de mots idiots, sans pareil. Il est interdit d’exposition publique sa vie durant.
{{}}Á l’occasion d’une situation calendaire unique, qui n’advient que 124 ans après les naissances, des artistes de renom, se sont réunis pour un hommage appuyé. Peintures, sculptures, collages, gravures, photographies, dessins...
il y avait des œuvres particulièrement licencieuses et malotrues de :

Bernard Agnias
Franck Depoilly

Benjamin Dubois

Louis-Charles Fumery
Patricia Garcette-Rattenni
Saskia Hinrichs
Aurélien Jablonka
Yann Legrand
Fleur Legras
Myriam Mairey
Modeste Richard


{{}}L’exposition a eu lieu les Jeudi 14, vendredi 15 et samedi 16 novembre 2013
Pour regarder quelques vues de l’exposition cliquez sur le lien Lire la suite
Les enfants doivent être tenus à l’écart et plutôt regarder des films X sur internet,
pendant l’absence de leurs parents.

JPEG - 132.4 ko


Saskia Hinrichs, Technique mixte
JPEG - 14 ko

La république cartomantienne
Saskia Hinrichs, Céramique

images/stories/expositions/expositi... Vue d’ensemble Couronne de fleurs de Saskia Hinrichs,
Mains de Myraim Mairey.
JPEG - 55.3 ko

Benjamin Dubois, Linogravure

JPEG - 29.3 ko


NOUVELLE DE LA PACIFICATION
ICI, SE SONT TROIS HOMMES
QUI ONT ETE PACIFIES,
DANS LA RELIGION.

LE GOUVERNEUR DANS SA MANSUETUDE,
MONTRANT AINSI LE PROFOND RESPECT QU’IL PORTE A L’INDIGENE, A FAIT REALISER, POUR CHACUN, UNE MODESTE STELE, AVEC LES MOYENS DU BORD, LA COLONIE N’EST PAS RICHE, MAIS ELLE A DU COEUR !

JPEG - 20.1 ko



Bernard Agnias, Technique mixte
JPEG - 24.1 ko

Bernard Agnias, Technique mixte

JPEG - 28.5 ko

Bernard Agnias, Collage

JPEG - 35.9 ko

ARRETEZ LA MUSIQUE
LA OU TOMBENT
LES BOMBES.
MERCI.


Bernard Agnias, Collage et texte
JPEG - 30.9 ko


POESIE POÊT’- POÊT’ POESIE POÊT’- P
DE CIRCONSTANCE
C’EST UN DECOR FAIT DE
DEUX PORTRAITS DE FAMILLE,
UNE OMBRELLE DU TONKIN, UN PAPYRUS,
DEUX POISSONS CARNIVORES,
UN CASQUE COLONIAL, UN FUSIL A SILEX, REVISE A AMORCE, TROIS TETES DE MORTS,
UNE EQUERRE,
UN ROBINET A PETROLE ET UN SOFA.
PLUS
UNE JEUNE FEMME ALANGUIE A CHAUD.
EGAL
DES SOUVENIRS, SOUS UN SOLEIL TROP FORT,
LA PLANTE REPUTEE DU NIL,
DES DANGERS RECENTS VENUS DE CE FLEUVE AUSSI, UNE AUTRE PROTECTION SPECIFIQUE AU TEMPS CHAUD,
DANS DES PAYS CONQUIS. DES GUERRES ANCIENNES, IL Y A EU DES MORTS. ON A VERIFIE LA RECTITUDE DES ANGLES, ET ENFIN, ON A MESURE DU PETROLE, DANS UN CERTAIN CONFORT.
ELLE PENSE A QUOI ? ELLE PENSE A RIEN.

Bernard Agnias, photographie et texte



images/stories/expositions/expositi...
« OU SE CACHE SATAN, EN CETTE DIABLESSE ?
IL N’EST PAS LOIN,
JE LE SENS, JE LE SENS.
NE SERAIT-CE PAS CE GRAIN DIT DE BEAUTE, ICI ? »

L’HOMME DE L’ART A LA RECHERCHE DES STIGMATES DU DEMON.



Bernard Agnias, photographie et texte

images/stories/expositions/expositi...

« ALLONS A CON...
ALLONS A CON... MON PERE, ALLONS A CON...FESSE,
JE VOUS PRIE. »
« OUI MON PETIT,
MA PENITENTE, PRIEZ MOI ENCORE,
CELA ME DRESSE, VOYEZ VOUS
MON ENFANT,
JE VOUS ECOUTE UN PEU,
PUIS JE M’EGOUTTE EN VOUS »
AMEN !AMEN ! AMEN !


Bernard Agnias, photographie et texte


images/stories/expositions/expositi...

Sensation 1 et 2, {{}}
photographie de Bernard Agnias
images/stories/expositions/expositi...

Sensation 3 et 4, {{}}
photographie de Bernard Agnias
JPEG - 17.1 ko
JPEG - 18.9 ko

Comme-ça,
ou comme-ça,
ou bien comme-ça,
ou encore comme-ça,
mon cul ça me regarde.

Bernard Agnias, photographie et texte
JPEG - 35.7 ko

Modeste Richard, peinture à l’huille,
format 1,28 m x1.58 m

Titre :
L’
Éta(t)gère des bananes,
des poires et des pommes

premier état, novembre 2013.

Représentés sur le tableau :
Zahia Dehar, Arielle Dombasle,Clara Morgane,
Carla Bruni, Audrey Tautou (lapine), DSK (cochon),
BHL, Michel Orfray, Manuel Valls, Footix,
François Hollande, Nicolas Sarkozy,
professeur Suicide
Le cardinal français Jean-Louis Tauran,
Philippe D. avec sa banane (chef du protocole de lElysée )
et le derrière du capot ?

ou autres titres :
Le sage gueule d’amour
contemple les bananés
L’Éta(t)gère des soumis
L’époque des bananés
Honneur à la France
que l’on aime
L’époque est à la mobilisation générale
Il faut que ça avance !
et que les bananes se dressent.
Tableau librement inspiré de :
Le bon désir à la Belle Époque de Clovis Trouille
ou autres titres :
Le beau désir à la Belle Époque
Le présage funeste
Misère occidentale nourricière des rentiers
Prélude pour une petite musique de nuit à Partouze-country
Le Funeste présage
Les Zobsecs aux obsèques
"Dépaysage du désir"
1936-1937

55x65cm

JPEG - 15.2 ko

Franck depoilly, papiers découpés
JPEG - 24.3 ko

Aurélien Jablonka, céramique
JPEG - 16 ko

Aurélien Jablonka, céramique
images/stories/expositions/expositi...

Aurélien Jablonka, eau forte
JPEG - 40.8 ko

Yan Legrand, Eau forte avec réhausse à l’encre
JPEG - 16.1 ko

Ombre


Myriam Mairey



JPEG - 21.2 ko



Myriam Mairey

JPEG - 36 ko

Patricia Garcette-Rattenni, peinture acrylique

images/stories/expositions/expositi...

Patricia Garcette-Rattenni, peinture acrylique
JPEG - 36.2 ko

Fleur Legras, technique mixte
JPEG - 16.7 ko

Myriam Mairey et Saskia Hinrichs,
installation vidéo Vidéo visible derrière la chauve sourie
au travers un judas
JPEG - 103 ko

NOUS VOUS REMERCIONS, TOUS,
D’AVOIR BIEN VOULU ASSISTER ,
A CETTE REUNION ,
SI GAIE, SI VRAIE ,
SI EMOUSTILLANTE
ET SI...
OCU MONIQUE,
LAQUELLE S’EST DECLAREE, TRES TOUCHEE, TRES EMUE,
PAR TOUTES VOS ATTENTIONS. (ON L’EUT ETE A MOINS, NON ?)

IL EST CERTAIN, QUE DES EXCES ONT ETE COMMIS PAR DES PRÊTRES,
DONT LE DESIR LE PLUS PROFOND, ETAIT DE SERVIR NOTRE EGLISE,
A FOND,
ET QUI PAR DISTRACTION,
ONT CONFONDU LE SACERDOCE
ET LE çA SERT D’OS AUSSI.
ILS ONT DIT PARDON, C’EST BON.
ET TELLE NOTRE MAISON,
L’AFFAIRE EST CLOSE.

LA DIRECTION